Le Blog de Nicolas Dupont-Aignan - Blog NDA

14 12 2018

Après Strasbourg, la solidarité et le deuil national ne doivent pas nous aveugler

Le gouvernement doit enfin se donner tous les moyens capables de combattre le terrorisme islamiste.

Lire la suite...

10 12 2018

Le Pacte Mondial sur les migrations est un piège pour la France et toute l’Europe

En signant le Pacte Mondial pour les Migrations ce 10 décembre à Marrakech, Emmanuel Macron piège la France dans la spirale d’une submersion migratoire soutenue et encouragée par le droit international.

Bien loin de l’image consensuelle que certains médias immigrationistes veulent donner à ce traité, le Pacte Mondial pour les Migrations aggrave toutes les causes qui ont conduit l’Europe à subir la plus grave crise migratoire de son histoire.

Lire la suite...

29 11 2018

Ukraine : la France doit redevenir la voix de la Paix !

Je m’inquiète vivement du regain de tensions en Crimée entre l’Ukraine et la Russie qui réactivent un conflit qui dure depuis près de 5 ans dans l’indifférence générale du gouvernement français qui, hélas, a oublié le rôle diplomatique historique de la France pour assurer la paix.

Lire la suite...

20 11 2018

Assumons une vraie priorité européenne pour la conquête spatiale !

Les nuages s’amoncellent sur ArianeGroup, entreprise phare de la coopération spatiale entre les Etats Européens.

Il y a 3 ans, la reprise des activités par Airbus et Safran à 50/50 suivait une logique industrielle et économique bienvenue. Hélas, cette rationalisation n’a pas été suivie, du soutien politique de l’Union Européenne ni des états partenaires !

Lire la suite...

15 11 2018

Gérald Darmanin veut contrôler les impôts des classes moyennes sur les réseaux sociaux ! Ça suffit !

Non content de matraquer les Français depuis le début de son mandat, Emmanuel Macron a décidé que les classes moyennes devaient payer encore plus que les 6,4 milliards d’impôts supplémentaires sur les carburants, les 4,5 milliards pris par la désindexation des revenus et des aides, ou les 8,4 milliards volés par le gel des livrets d’épargne.

Lire la suite...

14 11 2018

Disparition de Maggy Biskupski : elle incarnait un courage sans faille

C’est avec une très grande tristesse que j’ai appris lundi dernier la disparition de Maggy Biskupski.

C’est absolument terrible et scandaleux de voir cette femme tellement engagée, se donner la mort avec son arme de service, alors que le suicide chez les forces de l’ordre était l’un de ses principaux combats. Quelle injustice !

Lire la suite...

12 11 2018

Par le sang versé

Le manichéisme ambiant décrète que la colonisation fut une œuvre de mort. Elle eut ses crimes et elle était injuste sur le fond. Tout amoureux de son pays ne saurait défendre l’asservissement d’un peuple par un autre, même pas par le sien. Toutefois, l’épopée coloniale française a plusieurs visages. De nombreux ressortissants de l’Empire le servirent en tout cas avec une détermination farouche. En particulier les tirailleurs d’Afrique du Nord qui, incorporés à notre armée, se distinguèrent par leur courage sur tous les champs de bataille où la France fut engagée durant la période. C’est à eux que je veux rendre hommage aujourd’hui.

Lire la suite...

09 11 2018

9 novembre 2018 : Mon gaullisme est une espérance, pas une nostalgie.

Je me rends aujourd’hui à Colombey-les-Deux-Eglises pour commémorer la mort de Charles de Gaulle. Il y a quarante-huit ans, la France perdait celui qui l’avait si souvent sauvée de périls mortels.

Lire la suite...

08 11 2018

Armée de l’Union européenne : du fantasme au renoncement

Depuis quelques mois, M. Macron s’est lancé un pari fou en apparence mais qu’il est en passe de réussir : nous faire regretter l’intelligence politique de François Hollande.

Le locataire de l’Elysée vient de découvrir un nouveau danger : la « Russie menaçante » à nos frontières, qui nous obligerait à construire une « armée européenne » pour arrêter les hordes slaves qui menaceraient les pays européens. Pour le coup, M. Macron est vraiment resté à la propagande des années 1930…

Lire la suite...

06 11 2018

Barbarie saoudite et « Esprits fous » : le « en même temps » indigne de M. Macron

La barbarie des dirigeants saoudiens n’est malheureusement plus à démontrer : du meurtre sauvage du journaliste Jamal Kashoggi au financement des islamistes en passant par la boucherie actuelle au Yemen, les dirigeants de Riyad se sont tristement distingués par leur cruauté.

Lire la suite...

05 11 2018

Chèque-carburant, la nouvelle idée débile des Républicains !

Une fois encore, les dirigeants des Républicains sont complétement à côté de la plaque pour s’opposer à la hausse insupportable des taxes sur le carburant imposée aux Français par le gouvernement.

Ces taxes ont été votées voici un an et sont appliquées depuis le 1er janvier dernier. Debout la France a été le premier mouvement à se mobiliser contre ces mesures injustes, notamment à travers notre campagne sur « La Vraie facture Macron ». Du côté des cadres LR, rien à signaler !

Lire la suite...

30 10 2018

Ascoval : Une aciérie de pointe qui peut et doit être sauvée !

« Il n'y aura aucune fermeture et aucun départ contraint ». Voilà ce qu’avait promis Emmanuel Macron aux salariés d’Ascoval en 2015. Hélas, ici comme ailleurs, les promesses de l’ancien ministre devenu Président de la République ne valent rien.

Ascoval ne doit pas être un nouveau drame industriel pour notre pays dont chacun sait la désindustrialisation avancée, cause principale de l’appauvrissement et du chômage de masse de l’économie française.

Lire la suite...

Alors que l’Europe a organisé le 18 octobre 2018 une journée européenne contre la traite des êtres humains, la Commission Européenne, le 17 octobre, démontre encore une fois son sens du calendrier et son hypocrisie. En effet, la Commission a annoncé la validation de l’accord de commerce entre l’Union Européenne et la République Socialiste du Viêt Nam.

Lire la suite...

22 10 2018

Loi Fake news : la Fake news du gouvernement au sujet de la loi

Dans son entretien au journal Le Monde publié le 17 octobre dernier, M. Mahjoubi, en charge de la loi Fake news, a déclaré : « La loi ne s’applique qu’à ce qui se passe en période électorale. Hors élections, il n’y avait pas besoin de changer des choses ».

Lire la suite...

01 10 2018

Corée du Nord : le chaos qui n’a pas eu lieu

Un nouveau sommet s'est tenu entre la Corée du Sud et la Corée du Nord, confirmant le réchauffement des relations entre ces deux États. Les images qui nous sont parvenues de Corée du Nord sont positives : aurait-on imaginé, il y a un an encore, voir les médias d’État diffuser les images des Nord-coréens applaudissant Moon Jae-In, Président du Sud ?

Certes, nous sommes dans la propagande et notamment celle du régime de Corée du Nord. Et en matière de propagande, il ne s’agit pas de rejeter ou de valider en bloc l’information mais de l’analyser. Ces images, à destination des Nord-coréens autant que le reste du monde, montrent la possibilité de la paix et d’ouvrir une nouvelle ère de coopération. Le régime laisse même être diffusé le discours de Moon Jae-In qui ose rappeler que les Coréens sont un seul peuple, une seule nation « vieille de plus de 5.000 ans et divisée depuis 70 ans ».

Lire la suite...

30 09 2018

Portrait d’un Amoureux de la France : Henri de Kérillis contre les Accords de Munich

Du 30 septembre 1938 au 30 septembre 2018. Il y a 80 ans, « l’élite », « les gens qui savent » et les « humanistes » venaient d’éviter le pire et le pire, c’est la guerre. Il y a 80 ans, ces « humanistes » avaient triomphé des dangereux nationalistes qui voulaient déclarer la guerre à l’Allemagne. Il y a 80 ans, jour pour jour, le gouvernement soutenu par l’immense majorité des députés votait les accords de Munich. Deux députés seulement ont eu le courage de voter contre ces accords. Je souhaite vous parler de l’exemple du plus éminent de ces amoureux de la France. Henri de Kérillis n’avait cessé de mettre en garde contre le réarmement allemand au cours des années 1930 et était régulièrement accusé à l’époque de propager des fausses nouvelles. Il n’y avait pas encore de loi Fake news mais la presse de l’époque lui reprochait constamment d’agiter les peurs et d’inventer un danger allemand imaginaire. Comme il n’était pas pacifiste et se méfiait de l’invasion étrangère, il était brocardé comme nationaliste et d’extrême-droite. Malgré les insultes et la solitude dans le petit milieu politique, Henri de Kérillis a poursuivi le combat et voté contre les accords de Munich du 30 septembre 1938. Contrairement aux communistes, il n’a pas voté non en 1938 pour ensuite prôner le défaitisme révolutionnaire en 1939 après le pacte germano-soviétique. Henri de Kérillis rejoindra la France libre le 18 juin 1940 quand ceux qui le traitaient de fasciste rejoindront Vichy pour se mettre au service de l’occupant… Henri de Kérillis était quasiment seul au Parlement mais il n’était pas seul dans le pays. Selon un sondage de septembre 1938, seuls 57% des Français souhaitaient la paix avec l’Allemagne, contre plus de 90% des députés, et il y a fort à parier qu’avec une vraie campagne les Français auraient choisi la voie de l’honneur et aussi de leur intérêt bien compris en attaquant l’Allemagne dès 1938. Selon un autre sondage, en mars 1939, 70% des Français voulaient que la France déclare la guerre à l’Allemagne pour défendre la Tchécoslovaquie de l’annexion allemande imminente. Mais les élites autoproclamées de l’époque n’avaient pas cédé au « populisme » et au « nationalisme », car « le nationalisme c’est la guerre ». Elles avaient choisi la voie « raisonnable » de la soumission. Oui, Henri de Kérillis était seul dans petit milieu politique mais de nombreux Français se reconnaissaient dans son combat. Avec le courage, c’est une autre leçon pour les amoureux de la France : nous ne devons pas confondre les sentiments d’une caste dirigeante aussi inapte qu’arrogante avec la volonté de la majorité des Français. La troisième leçon que nous enseigne Henri de Kérillis est le rassemblement au-delà des désaccords partisans mineurs face aux enjeux qui menacent notre pays. «Avant toutes mes préférences idéologiques, il y a la France... Ne plus placer la France au-dessus de tout, voilà la décadence ! » Ces mots prononcés à la veille de la Seconde guerre mondiale nous parlent encore, car ils expriment le sentiment profond de ceux qui aiment notre pays. Je rends aujourd’hui hommage à Henri de Kérillis, qui s’est opposé au Général de Gaulle à la fin de sa vie. Le soit disant fasciste Kérillis (selon les bien pensants des années 1930) craignait même un régime présidentiel tant il était attaché aux libertés publiques… Et son opposition résulte largement du décès de son fils dans la Résistance, qu’il reprochait au Général ; c’est un reproche injuste mais qui peut juger la douleur d’un père qui a perdu un de ses enfants ? Mais l’essentiel n’est pas là. L’essentiel est que le rassemblement des amoureux de la France exige que nous placions notre pays au-dessus des vieilles querelles et ses oppositions accessoires. C’est justement parce que je suis gaulliste que je veux rendre hommage à un homme qui a pu s’opposer au Général mais était d’accord avec lui sur l’essentiel : l’honneur de la France.

11 09 2018

Les profits des multinationales autoroutières valent-ils plus que les vies de nos concitoyens ?

La catastrophe de l’effondrement du pont autoroutier Morandi à Gênes, survenue le 14 août dernier, a hélas confirmé une nouvelle fois la dangerosité de certaines infrastructures quand celles-ci ne sont plus correctement entretenues. Je tiens à renouveler notre solidarité aux victimes, à leur famille et au peuple frère italien.

Cette tragédie nous rappelle que les privatisations systématiques des infrastructures publiques et les logiques de rentabilité financière ne sont pas compatibles avec les impératifs de sécurité.

Lire la suite...

07 09 2018

Les lobbies de Nicolas Hulot

Lors de la signature du traité de libre-échange entre l’Union Européenne et le Canada accepté par Emmanuel Macron, le tristement célèbre CETA, j’avais dénoncé avec Debout la France la création des cours d’arbitrage internationales qui permettraient aux multinationales de remettre en cause des lois démocratiques qui dérangeraient leurs intérêts financiers, y compris en sacrifiant la santé des Français ou leur environnement.

Naturellement, la pensée unique avait refusé de dire la vérité à nos concitoyens sur ce sujet.

Lire la suite...

04 09 2018

La Libye, enjeu vital pour l'Europe et sa politique migratoire

La guerre civile qui fracture la Libye depuis l’intervention occidentale vient de connaître un nouvel épisode dramatique en frappant la capitale Tripoli et ses habitants. Cette attaque tire hélas ses racines de l'antagonisme entre gouvernements souverainistes et dirigeants mondialistes en Europe.

Lire la suite...

03 09 2018

La démission de Hulot, symbole d'un Macron qui broie les hommes comme il broie la démocratie

"Les mensonges passent, la vérité reste" - Napoléon Bonaparte

Emmanuel Macron a été le président le plus mal élu de la Vème République avec 43% des inscrits. Quant à la coalition parlementaire LREM-Modem, elle n'a pas rassemblé 20% des inscrits au 2ème tour des élections législatives. Ce faisant, le pouvoir d'Emmanuel Macron, bien que légitime par la force de nos institutions, repose néanmoins sur une assise démocratique extrêmement fragile.

Avec le gouvernement espagnol qui ne dispose que d'un pouvoir de circonstance, il incarne ce pouvoir qui prétend être le champion de la démocratie à longueur de discours sans disposer d'un véritable soutien populaire.

Lire la suite...

- page 1 de 163