Le Blog de Nicolas Dupont-Aignan - Blog NDA

31 08 2022

On a accepté … sans rien dire

Depuis 2 ans et demi, la vie a bien changé et notre comportement aussi.

Comment comprendre un tel état de soumission, comment notre consentement, notre obéissance, notre peur de ce virus en sont arrivés à cette acceptation contre nature :

On a accepté de « rester chez soi avec du Paracétamol » même avec des symptômes importants respiratoires.

On a accepté que notre médecin soit interdit de prescrire même un antibiotique ! Traitement de base de toute infection, et des médicaments peu chers et connus dont l’expérience de terrain a montré qu’ils étaient efficaces.

On a accepté que notre médecin soit interdit d’exercer du jour au lendemain, sans possibilité de s’expliquer, et menacé de prison s’il continuait l’exercice de son métier …ne connaissant même plus son statut.( mais dont le chèque de cotisation à l’ordre a bien été encaissé.)

On a accepté de voir des milliers de pompiers interdits d’aller faire leur travail parce non-vaccinés, en pleine période d’incendie, on a accepté l’aide de pompiers étrangers, même non-vaccinés.

On a accepté d’être injectés par des injections géniques encore en cours d’expérimentation, pour lesquelles nous n’avons aucun recul, encore en AMM conditionnelle ( autorisation de mise sur le marché ) .

On a accepté de signer ( si on le signe encore ! ) un document donnant notre « consentement libre et éclairé » à cette injection qui ne tient plus compte du bénéfice-risque.

Libre ? alors que sans cette injection, notre travail est remis en cause?

Eclairé ? alors que même le professionnel de santé qui injecte ne sait pas ce que le produit contient et n’en connait pas les risques ?

On a accepté cette rupture du secret médical qui fait que l’Etat ou les employeurs connaissent une donnée médicale et peuvent discriminer ?

On a accepté de rester enfermé chez soi et de s’auto-signer une autorisation pour sortir pour les besoins du chien.

On a accepté d’être verbalisé pour être sorti en forêt et accepté que des plages soient fermées pour empêcher de respirer, tout en disant maintenant que l’activité physique est préventive contre les formes graves !

On a accepté des maltraitances sur les personnes âgées en les isolant dans leur chambre, en les privant de visites, en leur refusant une mort digne et même un enterrement , on a accepté la disparition du « prendre soin ».

On a accepté d’être masqué seul dans la rue, de manger assis et non debout, de voir fermés des rayons de supermarché « non essentiels ».

On a accepté d’emmener son enfant masqué chez l’orthophoniste masquée, d’accoucher masquée pour découvrir son bébé qui lui, n’a vu que des masques comme première découverte du monde.

On a accepté dans les écoles ces règles de distanciation et d’apprentissage inhumains en donnant des punitions aux enfants trop rapprochés ou qui touchaient à leurs masques.

On a accepté de culpabiliser les enfants, à coups de grande propagande médiatique, en les utilisant dans les publicités, en les accusant de tuer leurs arrière-grands- parents de 95 ans …avec une inversion totales des valeurs : c’est aux enfants que nous devons la protection. Les enfants et les jeunes sont les grandes victimes de cette gestion de crise.

On a accepté 3 heures de queue devant la pharmacie pour un test antigénique à notre enfant à répéter au moindre cas contact , qu’on tenait fermement à plusieurs et traité de vilain parce qu’il ne se laissait pas faire.

On a accepté tous les mensonges et les incohérences : « tous vaccinés , tous protégés » , le vaccin comme seul sauveur pour un retour à la vie d’avant , tous ces gens célèbres se vantant d’avoir le Covid pour la 2 ème fois malgré quatre doses de vaccin, car grâce au vaccin , ils l’ont eu moins fort !!

On a accepté des propagandes honteuses, des avantages commerciaux dans des grandes surfaces pour les jeunes qui allaient se faire vacciner.

On va accepter que l’Education Nationale se transforme à la rentrée en des promoteurs de vaccins dès le CP, alors même que les enfants n’ont aucun risque de faire une forme grave de Covid.

On a accepté de présenter un pass à un inconnu pour avoir le droit d’aller boire un café en terrasse , d’aller au restaurant , de voyager et même de faire du sport pour les jeunes !

On a accepté de payer 60 millions par mois pour embaucher des vigiles à l’entrée des hôpitaux pour vérifier les pass , alors qu’il manquait cruellement de soignants pour soigner , et empêchant une partie de la population de se faire soigner dans ces lieux publics, qui de tout temps , étaient ouverts à tous et en sachant que nos décideurs avaient avoué que cela ne servait qu’à pousser à la vaccination, puisqu’on sait que le vaccin n’empêche ni de transmettre ni d’être infecté .

On a accepté tous ces conflits d’intérêt, cet aveuglement pour nier les effets secondaires nombreux et graves de ces injections, ce déni même chez les victimes, le principe de non-responsabilité des laboratoires pharmaceutiques : ce qui nous attend en termes d’effets secondaires est catastrophique …

On a accepté la pensée unique et répété tout ce que disaient les médias.

On a accepté que nos élites mondialistes, grâce à notre peur de la mort savamment orchestrée, nous fassent croire que tout cela est pour notre bien, qu’il faut haïr les non-vaccinés dangereux, irresponsables, égoïstes et anti-science.

On a accepté de se diviser dans les familles, les groupes, les communautés, de se haïr, de perdre des amis, de perdre sa liberté pour un pseudo-vaccin qui se montre quand même bien défaillant …

On a accepté d’avoir peur en permanence, de ne plus vivre, de peur de mourir.

On a accepté de tout accepter ce qui dénature l’homme.




NON, certains n’ont pas accepté ce changement civilisationnel et sont entrés en résistance pour que la Vérité puisse un jour éclater.

NON, ils ne sont pas anti-vaxx , dangereux , irresponsables, égoïstes, complotistes ; ils sont sur le terrain depuis le début, se sont vite rendus compte que quelque chose n’allait pas ,ils ont refusé l’appât du gain, ils ont déclaré les effets secondaires, ont soigné malgré tout car c’est leur vocation et ont sauvé des vies ; ils le paient très cher mais gardent trace de tout et les témoignages seront nombreux quand viendra l’heure .

Nicolas Dupont-Aignan se bat à l’Assemblée Nationale et sur le terrain pour cette cause et cette Liberté dans la Vérité.

Il se bat , et nous à ses côtés , pour la réintégration des soignants , pompiers , para-médicaux et tous les autres oubliés, obligés à la vaccination dans les pleurs , ressentant cette intrusion dans leur corps comme un viol , dont la situation inédite et sans aucun sens sanitaire , n’a pas choqué grand monde .

Leur combat n’est pas vain si nous voulons re-vivre.

Ils sont les héros de notre temps et donnent espérance à ceux qui vont se réveiller et les rejoindre dans ce combat pour la vérité.

Suivant une communication récente, en ce mois d’août, le président de One Medical, Amir Dan Rubin, nous confirme que le géant du web rachète, pour environ 4 milliards de dollars, ce groupe américain constitué d’un réseau de centres médicaux, de cliniques et de services numériques de réservation "à la Doctolib" et de télémédecine.

Amazon habituellement positionné comme place de marché de biens et de services est aussi un hébergeur Cloud leader pour couvrir l’infrastructure de tels services. C’est ainsi sur son activité marchande qu’elle vient compléter ses offres plus ou moins abouties et rentables que sont Amazon Care et Amazon Pharmacy pour la livraison de médicaments.

C’est donc un différentiant par rapport à IBM et Microsoft plus orientés sur l’Intelligence Artificielle et l’applicatif, qu’Apple, aujourd’hui collecteur de données médicales (montres connectées) ou que Google, qui reste aussi une plateforme d’intermédiation sans intégrer de services médicaux à part entière lui appartenant.

La disruption médicale est à l’œuvre : on peut se demander si nos états occidentaux sont toujours stratèges ou passifs, dépassés, consentants même et n’ont, d’ailleurs, pas commencé à démonter leurs systèmes de santé en prévision de cette transformation irrémédiable : la télémédecine mondialisée.

Cela expliquerait la fermeture de services, la disparition et la désertification médicale, la réduction de lits basée sur une médecine prédictive qui incorporera de l’IA et des interventions humaines distantes … Tout ceci serait connu et planifié des années avant ? Pourtant aucune trace dans un éventuel rapport de cabinet de conseil …

Rappelons que peu avant l’élection présidentielle française, le fameux Health Data Hub avait été gelé (janvier) et on pouvait le penser moribond : dès mai celui-ci était plus qu’actif et la CNIL délivrait des avis d’exploitation sur des projets tandis que cette plateforme présentait sa feuille de route 2023-2025 en concordance avec l’Espace Européen des Données de Santé (EHDS).

Serons-nous suivis, dans 5 ans, par un de ces services fait de 80% d’Intelligence Artificielle quasiment sans faille pour les diagnostics et traitements courants et pour le reste de l’intervention humaine d’un médecin spécialiste anonyme derrière son écran en Inde, dans un métavers ?

Ce sujet éminemment politique, pose sur la table de nos élus les questions suivantes :

- Quel avenir pour la médecine locale, nationale, en cabinet ? - Un Doctolib, maintenant acteur européen, plateforme de délégation de l’état (réservation des vaccinations Covid) se trouve-t-il ainsi plus à la merci d’un rachat par un Google qui voudrait certainement rivaliser avec son concurrent de toujours ? - Le métier de médecin va-t-il se simplifier à outrance pour en faire juste des techniciens de manipulation ou d’interface patient-machine (un doctorat alors toujours nécessaire) ? - Qui sera aux manettes d’un système de santé mondialisé ? L’OMS risque-t ’elle d’accroître ses pouvoirs ? - Toujours la question ultime du positionnement ou de l’émergence d’un géant français, voire européen, pour exercer une concurrence au GAFAM ? - Les récents règlements de l’UE venant compléter le RGPD (Data Act, Data Gouvernance Act, Digital Service Act, Digital Market Act, voir l’article dont le lien est ci-dessous) sont-ils précablés par construction pour faire la part belle aux GAFAM justement ? - L’Assurance Maladie, la Sécurité Sociale franco-française, disparaitront-elles pour des services privés et que restera-t-il pour les citoyens hors normes comme rôle de l’état … ?

Lionel Mazurié Délégué National au Numérique DEBOUT LA FRANCE

27 06 2022

Conseil National du 25 juin 2022

Conseil National du 25 juin 2022

Le Conseil National de Debout la France s’est réuni ce samedi 25 juin au lendemain des résultats de l’élection présidentielle et des élections législatives.

Nicolas DUPONT-AIGNAN en a profité pour remercier les candidats aux élections législatives qui ont su défendre nos idées dans toutes les régions.

Le Conseil National a arrêté à l’unanimité le principe d’indépendance de Debout La France à l’Assemblée Nationale en demandant à son président de ne rejoindre aucun groupe et a donné mandat à ses responsables départementaux de poursuivre leur mission au service de l’indépendance de la France et de la liberté des Français.

Le Conseil National a décidé la convocation d’un congrès extraordinaire le 29 janvier 2023, qui réélira toutes les instances du mouvement et notamment son président.

L’abstention des dernières élections a démontré une crise morale et une perte de confiance des Français envers le monde politique.

Plus que jamais Debout La France souhaite offrir aux Français l’alternative crédible qui manque.

13 06 2022

Nicolas Dupont-Aignan toujours maître chez lui

Article du Parisien ce lundi

Lire la suite...

30 05 2022

Mon projet pour la France

https://dupontaignan2022.fr/projet/



12 questions à Nicolas Dupont-Aignan

Pourquoi êtes-vous à nouveau candidat aux élections législatives ? Quelles seront vos priorités pour la circonscription ? Mais tout ne va pas si bien, regardez l'insécurité qui augmente. Cette campagne législative, vous la voyez comment ? Mais cette élection a aussi un enjeu politique national ? Pourtant, vous avez été vous-même candidat à la présidentielle ? Mais où vous situez-vous politiquement ? Concrètement, voterez-vous pour la retraite à 65 ans ou le paiement des universités ? Serez-vous alors dans une opposition systématique ? Par exemple ? Médiatiquement, n'en n'avez-vous pourtant pas trop fait ? Mais comment protéger efficacement notre environnement ? 10 engagements pour nos communes

29 04 2022

Legislatives 2022

- INVITATION -



Nicolas DUPONT-AIGNAN Votre Député



Chers tous,

Vous me suivez maintenant depuis un bon nombre d’années et je voulais que vous soyez les premiers informés de ma décision de me représenter aux élections législatives des 12 et 19 juin prochains dans notre 8ème circonscription de l’Essonne.



C'est un choix mûrement réfléchi.



Malgré les vicissitudes de la vie politique qui, je le sais, ont pu décourager certains, j’ai le devoir de poursuivre le combat au service de nos valeurs comme au service des habitants de Brunoy, Crosne, Montgeron, Vigneux-sur-Seine et Yerres.

Nous avons tissé au fil du temps des liens amicaux intenses. C’est votre confiance qui me donne la force de porter votre voix à l’Assemblée nationale.

Le combat sera cependant difficile et pour l’emporter une nouvelle fois, jamais je n’ai eu, je vous l’avoue, autant besoin de votre aide.

Chacun à la mesure de sa disponibilité peut contribuer à notre victoire collective.

C’est pourquoi, je vous donne d’ores et déjà rendez-vous pour la réunion publique de lancement de ma campagne le :

                       Jeudi 5 mai à 19H

à la Grange au Bois

(10 rue de Concy, 91330-Yerres)

Pour celles et ceux qui ne pourraient pas venir, vous trouverez un bulletin que vous pourrez nous renvoyer afin d’indiquer les tâches que vous auriez la possibilité d’effectuer.



N’hésitez jamais à me contacter directement sur nicolasdepute2022@gmail.com ou à passer me voir à la permanence située 55 rue de Concy à Yerres.

Je ne conçois l’engagement politique qu’au service de tous et je ne peux me battre avec force que si je sens votre présence chaleureuse à mes côtés.

Je compte sur vous comme vous pouvez compter sur moi.

A très bientôt,




     Nicolas DUPONT-AIGNAN
     Votre Député

- page 1 de 27