Non, les Anglais ne vont pas voter « sur l’Europe » mais sur leur démocratie, qu’ils savent menacée par la supranationalité européenne.

Car oui la souveraineté limitée qu’impose l’UE à ses membres, ne vaut pas mieux que la doctrine du même nom définie par Leonid Brejnev, les chars et le Goulag en moins.

Et oui, enfin, le « Brexit » pourrait être le déclic du nouveau Printemps des peuples qu’attendent tant de citoyens, du renversement d’un joug européiste insidieux mais non moins dévastateur pour nos libertés, notre sécurité, notre bien-être, bref pour notre avenir comme celui de nos enfants. S’il devait en être autrement, ne sous-estimons pas le risque que le piège de l’esclavage par consentement des esclaves ne se referme un peu plus pour notre malheur à tous !

Alors oui, avec Charles Gave, lançons à nos amis anglais ce cri du cœur, cet appel à la liberté et à la justice qui colle tant à notre histoire nationale : « Go England, Go ! »

A retrouver sur « Brexit ou pas Brexit ? » (http://www.les-crises.fr/brexit-ou-pas-brexit-par-charles-gave/) par Charles Gave