Bien entendu, ce nouveau coup dur porté aux plus modestes et aux plus exposés n’a même pas le mérite de la franchise, puisqu’il se dissimule sous justification écologique : permettre le rachat de l’électricité photovoltaïque.

Ce n’est pas la seule raison. Le consommateur français va surtout payer l’ouverture à la concurrence du marché européen qui est totalement contreproductive (même les Etats-Unis en reviennent). Ils vont aussi payer les achats extravagants par EDF de centrales nucléaires anglaises à bout de souffle.

Quant aux énergies renouvelables, lorsque l’on sait que plus aucun fabricant de panneaux solaires ou presque aujourd’hui est français, on peut s’interroger sur la pertinence de cette nouvelle mode mise en œuvre sans cohérence.

Le résultat est là : faire financer par le peuple français l’industrie chinoise plutôt que de développer une industrie verte, durable et vertueuse en Europe.

Dans le même temps, j’apprends que le CAC 40 a terminé en hausse porté par… les valeurs liées au luxe ! Hermes, LVMH : les progressions sont très importantes. En fait, le secteur du luxe va même selon le Cabinet « Bain » retrouver cette année une croissance à deux chiffres, soit 10% de croissance et environ 168 milliards ! La crise oui, mais indiscutablement pas pour tout le monde. Les chiffres ne mentent pas, ils sont objectifs.

Avec cette mondialisation inhumaine, les pauvres des pays riches deviennent de plus en plus pauvres pour s’aligner sur ceux des pays émergents et les riches des pays pauvres deviennent de plus en plus riches imitant ceux des pays développés.

Pour être franc c’est un grand malaise qui s’empare de moi au moment de taper ces quelques lignes. La sensation que le fameux « deux poids deux mesures » que j’ai été l’un des premiers à dénoncer est en fait bien plus qu’une impression : une réalité.

Avec cette décision d’augmenter une nouvelle fois le prix de l’électricité, comment croire que le gouvernement ne réalise pas à quel point il favorise toujours les mêmes au détriment de toujours les mêmes !

Le gouvernement ne serait-il pas devenu marxiste, croyant en une nouvelle forme de lutte des classes ? Se rend-t-il compte de l’exaspération de plus en plus forte de nos concitoyens ? Se souvient-il du fameux article 35 de la déclaration des droits de l’homme de 1793 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est pour le peuple, et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs » ? N’a-t-il pas entendu les cris de colère des Français protestant contre sa réforme des retraites ?

Prenons garde que si rien ne change très vite, le peuple français n’exerce « le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».