Ce vendredi 23 avril, une fonctionnaire de police a été lâchement égorgée par un barbare islamiste à Rambouillet. Toujours les mêmes profils, toujours les mêmes modes opératoires, toujours les mêmes circonstances, toujours les mêmes victimes. Et pourtant, ces attaques insupportables se répètent inlassablement. Impuissants, nos pouvoirs publics voient le sang français couler.

Le meilleur hommage que nous puissions rendre aux victimes du terrorisme islamique est de prendre enfin les mesures fermes, très dures pour certaines, qui demain éviteront que ne se reproduisent ces drames. L’ennemi est là, toujours plus violent, toujours moins civilisé. Menons vraiment la guerre contre l’islamisme et portons-lui l’estocade, en vingt mesures :

   Mettre en place d’un véritable contrôle des frontières nationales avec la suppression des accords de Schengen, bloquer l’immigration, et arrêter de régulariser systématiquement les clandestins
   Ne pas rapatrier jihadistes partis en Syrie pour tourner leurs armes contre la France, qui seront mieux jugés par les tribunaux kurdes que chez nous
   Expulser immédiatement de tous les délinquants étrangers
   Expulser immédiatement des fichés S étrangers
   Assigner à résidence loin de leurs domiciles ou mettre en place un bracelet électronique pour les fichés S de nationalité française
   Arrêter tous les individus qui se livreraient, de près ou de loin, à une apologie des actes terroristes (notamment sur les réseaux sociaux)
   Autoriser le port permanent de l’arme 24h/24 et 7j/7 pour les personnes habilitées (policiers, gendarmes, douaniers, militaires…) susceptibles de riposter en temps réel à une attaque terroriste ;
   Fermer toutes les mosquées où est prêchée la haine, quelle que soit l’obédience (salafiste, Frères musulmans, etc.)
   Renforcer la protection de zones identifiées comme des cibles privilégiées des terroristes.
   Renforcer les moyens de nos forces de l'ordre pour recruter 40.000 policiers et gendarmes
   Créer une Cour de Sûreté de l'Etat pour les affaires terroristes afin de mettre en œuvre une justice d'exception (procédures accélérées et aucune remise de peine possible)
   Créer une garde nationale composée de réservistes militaires. L’objectif serait de mettre sur pied une force de 75 000 hommes capable de relayer les forces de l’ordre de surveiller et de sécuriser l'ensemble du territoire national
   Aménager 40 000 nouvelles places de prison
   Interdire le financement étranger des lieux de culte
   Déchoir de leur nationalité les bi-nationaux ayant participé à une entreprise terroriste, et ce avant l’Algérie qui prépare une loi similaire
   Recruter 10.000 personnels administratifs afin de permettre aux policiers et gendarmes de revenir sur le terrain
   Créer un bagne (Iles Kerguelen) exclusivement dédié à l’exécution des peines prononcées par la cour de sureté de la nation
   Créer par décret un délit de consultation habituelle des sites djihadistes
   Mettre en place au sein de la DGSI un centre de réception garantissant l'anonymat des signalements de faits ou de comportements suspects
   Dissoudre toutes les associations islamistes qui refusent de signer la Chartes des principes de l’Islam de France

Soyons fiers de ce que nous sommes, Français et libres, face à l’obscurantisme islamique. Portons la guerre en ses rangs !

Et ainsi, nous vaincrons.

Nicolas Dupont-Aignan Président de Debout la France Candidat à l'élection présidentielle