Malheureusement, pour sauver la face de son Premier Ministre, le Président s’est livré à une acrobatie institutionnelle incompréhensible.

Pourquoi, en effet, promulguer une loi dont on demande au Parlement de vider sa substance ? Se faisant, le Président va perdre sur tous les tableaux.

Les opposants au CPE restent mobilisés et ses partisans ont bien compris que ce nouveau dispositif pour l’emploi était mort-né.

Une fois de plus, le «pouvoir» prend les français pour des imbéciles complets, ce qui n’est bien évidemment pas le cas.

L’amateurisme qui règne au sommet de l’Etat décrédibilise nos Institutions et affaiblit notre Démocratie.

La France pourra-t-elle vivre encore 13 mois ainsi sans cap ni projet ?