Muscler la France, réorienter radicalement l’Union européenne, développer l’Afrique et le Moyen Orient, rompre avec les règles de l’OMC, voilà les défis de demain.

A ceux qui proposent comme JY Crevel le grand soir, je dis attention. Croyez-vous sérieusement que les Français feront confiance à celui qui proposera de détruire l’Union européenne ?

Il faut bien sûr rompre avec la politique européenne contraire à nos intérêts comme à ceux de l’Europe toute entière. Dénoncer unilatéralement les accords comme celui de Barcelone sur l’énergie mais il faut proposer aux Français un vrai projet alternatif.

Je crois que certains internautes n’ont manifestement pas compris ce que je veux faire. Oui, je veux conduire à la victoire à terme, c'est-à-dire à l’exercice des responsabilités gouvernementales, ceux qui croient en la France.. Il ne sert à rien de se regrouper dans des groupuscules de la taille de cabines téléphoniques pour maudire la terre entière et faire le clown sur les plateaux de télévision.

Il faut expliquer sérieusement à nos compatriotes qu’une autre politique est possible en s’appuyant sur la souveraineté populaire. Il faut leur démontrer qu’entre la pensée unique qui a tant échoué depuis trente ans et les extrêmes qui crient fort mais ne proposent pas grand-chose de crédible, il y a un chemin.

C’est ce chemin que je trace dans mon livre. C’est ce chemin que je vous propose d’emprunter.

Soyons alors méthodiques et opiniâtres. Les Français ont été tant de fois trompés qu’ils sont méfiants. Ils veulent du solide. Mon expérience d’élu local m’a appris cette forme de bon sens paysan. Cessez aussi de vous polariser sur la question de l’UMP. Combien de fois devrai-je répéter que l’élection présidentielle n’est pas l’affaire des partis ?

La tension médiatique va augmenter une fois le candidat du PS désigné et se polariser sur la majorité. Ce sera l’occasion de parler aux Français et d’expliquer pourquoi je ne participe pas à cette mascarade du congrès UMP du 14 janvier. Il faut savoir laisser du temps au temps.

En attendant, aidez moi, pour ceux qui le souhaitent à faire connaître mon projet pour la France. Diffusez mon discours du 18 octobre. Tournez-vous vers nos élus locaux pour les informer du sens de ma démarche et les inciter à parrainer ma candidature.

Une campagne militante va commencer mi novembre. J’invite chacun, selon ses moyens et ses possibilités à jouer son rôle. Allez à la rencontre des Français avec des solutions à leurs problèmes. Redonnons un espoir. Traçons un cap pour la France.