Chers Amis internautes,

Vos messages de soutien m’encouragent. Il est vrai que la période actuelle est particulièrement frustrante. Tant occupé à rechercher ces fameux parrainages, je ne peux autant que je le voudrais me consacrer à l’essentiel, débattre avec vous et relayer vos attentes.

La campagne présidentielle n’en finit pas et laisse partout un goût d’inachevé. La raison en est simple : tout est fait, volontairement ou non, pour esquiver les questions fondamentales pour l’avenir de la France.

Après le matraquage médiatique en forme du duel Ségo-Sarko, après le coup de gueule de François Bayrou contre ces mêmes médias, voilà maintenant la farce des parrainages. Résultat des courses, le débat présidentiel est vide, les candidats refusent de confronter face à face leurs propositions et les Français sont de plus en plus exaspérés.

A titre d’exemple, j’ai organisé mercredi dans l’indifférence générale une conférence de presse pour présenter une autre vision de l’Europe. Dans ces conditions, comment pouvons-nous, nous les candidats, faire vivre le débat démocratique ?

L’avenir de l’Europe, la politique étrangère, sont des sujets tabous. Les défenseurs du NON au référendum sont écartés.

Et pourtant je ne compte plus les témoignages de soutien des Français qui ne sont pas dupes de ce jeu artificiel. Merci à eux. Merci à vous.

Malheureusement tous nos compatriotes ne peuvent accéder à la vraie information.

Seule la campagne officielle permettra de rétablir l’égalité de traitement. Mais encore faut-il pouvoir y accéder. Il me manque une cinquantaine de parrainages. Merci de tout faire pour m’aider à les obtenir. C’est le seul moyen qui reste pour faire entendre ma voix, notre voix !