En ce moment la polémique enfle sur les onéreuses facturations des conseils divers et variés que Monsieur Kouchner a pu prodiguer au dictateur Bongo à en croire le livre de Pierre Péan. On ressort à cette occasion l’histoire du rapport commandé à notre Ministre par Total sur la pratique du travail esclave dans la dictature Birmane, rapport concluant que Total mène une œuvre sociale salvatrice en Birmanie. Rien d'illégal peut-être, mais cela fait tout de même désordre pour un titulaire du ministère des Affaires étrangères qui doit incarner la liberté de la France. L’UMP et la direction du PS lui ont évidemment apporté leur soutien, Martine Aubry a même employé le qualificatif « honnête ».  

Alors … Alors que penser de tout cela  à la veille de l’apparition médiatique du Président Sarkozy sur le thème de la crise ? Hier le Président Obama, en évoquant le cas de son secrétaire à la santé qui avait oublié de payer ses impôts, a fait un mea culpa qui restera certainement dans les annales à la fois pour le vocabulaire utilisé « j’ai foiré » mais aussi pour le bon sens employé : il a très justement dit que les citoyens ne supporteraient pas le « deux poids deux mesures ».

Notre président s’inspirera-t-il de cet exemple ? "J'ai foiré" en parlant de son Ministre et dire que l'exemplarité ça commence par le haut, ce serait un bon programme de relance ... de son quinquennat.