Dans une lettre adressée aux parlementaires de la majorité, NDA dénonce "un sacrifice pur et simple de l'intérêt supérieur du pays" et en appelle à "l'âme et conscience" des élus de la Nation pour qu'ils "empêchent l'irréparable".