Je n’ai rien osé lui répondre, pressé de descendre à la station. Mais je dois dire qu’elle m’a donné ainsi, par ce témoignage furtif, un immense courage.

Je ne raconte pas cette histoire pour me vanter mais tout simplement pour dire à tous les militants qui nous accompagnent, qui parfois sont découragés surtout à la lecture de faux sondages comme celui d’ »Opinionway » du Figaro, qu’il faut surtout garder le cap car beaucoup de Français ne supportent plus l’hypocrisie qui gangrène notre vie politique, les effets de manche qui décrédibilisent l’Etat, les promesses trahies qui nourrissent l’abstention.

Nos compatriotes attendent un autre discours politique, de sincérité et de droiture. Nous sommes capables collectivement d’y répondre.

Il nous reste à peine 7 semaines pour convaincre les Français qu’une autre voie est possible et donner raison à cette dame du métro.