La France, indique le journal, sera le seul pays européen à participer à l’opération prévue par le Fonds européen pour les réfugiés destiné à soulager Malte qui depuis son entrée dans l’espace Schengen, en mars 2008, est confrontée à une vague migratoire sans précédent.

Le nombre de migrants qui débarquent chaque année dans ce pays de 400 000 habitants est désormais supérieur au nombre de naissances. La Commission européenne, soucieuse d’aider Malte, ne va pas renforcer les contrôles des frontières dans ce pays mais demander aux autres Nations de l’Union européenne d’accueillir des immigrés supplémentaires.

La journaliste qui a le mérite de la franchise ajoute, je cite : « Avec leur statut, ils vont pouvoir bénéficier du revenu de solidarité active, de la couverture maladie universelle et des allocations familiales. La France sera le seul pays européen qui transférera des réfugiés depuis Malte en 2009, malgré les incitations financières prévues par le Fonds européen pour les réfugiés (FER). L’Allemagne et les Etats-Unis devraient suivre l’année prochaine ».

Sommes-nous devenus fous ! Loin de moi bien sûr l’idée de nier le désespoir de ces réfugiés, mais est-on conscient de l’appel d’air que nous allons créer si nous mettons la main dans l’engrenage de cette opération « ahurissante ».

C’est une véritable prime pour les pays de l’espace Schengen qui ne maîtrisent pas leurs frontières. Ils serviront donc simplement de territoire de transit pour des migrants qui préféreront se rendre en France là où les prestations sociales sont les plus élevées.

Comment peut-on oser expliquer, comme le fait cet article, que le critère de sélection a été notamment « leur savoir-faire dans l’un des métiers en tension en France ». Le Ministre ajoutant « pour faciliter leur intégration et profiter à la France ».

Les centaines de milliers de nouveaux chômeurs de l’année 2009 apprécieront les largesses inconscientes du Ministre. Se rend-on compte de l’explosion sociale qui menace et des haines que l’on nourrit ?

Cette politique est gravement irresponsable. Il serait préférable de mettre tous les moyens pour intégrer, je dirai même plus, pour assimiler les étrangers qui sont en situation régulière sur notre sol.

N’y a-t-il pas urgence à réduire les tensions plutôt qu’à les exacerber ?