Les agresseurs ont tiré sur le bus au fusil de paintball pour l’empêcher de partir, au risque de blesser les passagers femmes et enfants. Ils ont malheureusement réussi à interdire aux fidèles de vivre leur foi par ce pèlerinage. Circonstance aggravante, un autre bus de croyants avait été attaqué il y a deux mois, sans aucune condamnation des fautifs.

Rappelons que 1063 actes anti-chrétiens ont été recensés officiellement en France en 2018 dans l’indifférence totale du gouvernement français.

Cette agression inqualifiable devrait appeler immédiatement à de sévères sanctions. Hélas, les autorités ne font rien ! La France est un Etat de droit où chacun doit pouvoir pratiquer librement sa religion dans la paix et le respect de la France. Il est inadmissible que l’Etat tolère les prêches salafistes et en même temps laisse brutaliser des croyants catholiques.

Nous invitons les victimes à porter plainte pour ne pas laisser ces criminels impunis car où s’arrêtera cette violence morale et physique ?

C’est pourquoi nous demandons une enquête et des peines exemplaires pour les auteurs de ces violences motivées par la haine religieuse.

Nicolas DUPONT-AIGNAN