Enfin ! Le débat sur la déconjugalisation de l’AAH revient à l’Assemblée ce jeudi 17 juin. Comme député, président de Debout la France et candidat à l’élection présidentielle, je n’ai cessé de défendre le handicap, qui doit être une grande cause nationale du prochain quinquennat.

A cet effet, le texte qui sera débattu rejoint une proposition de loi que j’ai déposée en novembre 2020 et qui, déjà, portait pour objectif la revalorisation de l’AAH à hauteur du seuil de pauvreté, la dissociation de perception de l’AAH du revenu fiscal du couple, et l’exonération de toute charge sociale patronale pendant deux ans pour toute embauche d’un travailleur handicapé, de sorte à promouvoir leur insertion sociale et professionnelle.

Je ne peux donc que me réjouir de la tenue d’un tel débat, pour une cause qui m’est chère depuis des années, et qui aidera sans aucun doute les 270.000 foyers concernés par un conjoint bénéficiaire de l’AAH.

Ce combat est à la fois celui de la dignité – bénéficier de revenus décents – et de l’émancipation – être indépendant de son conjoint – pour les personnes en situation de handicap. C’est pourquoi j’enjoins tous les députés, quelle que soit leur couleur politique, à voter ce texte et à se mobiliser pour aider le handicap, qui reste, en France, la première cause de discrimination.

Pas de jeu politicien ce jeudi 17 juin, mais un front commun : le handicap !

Nicolas Dupont-Aignan Député de l’Essonne Président de Debout la France Candidat à l’élection présidentielle