Or, comment faire respecter la République quand les peines de prison ferme sont remplacées par des peines alternatives dérisoires jamais contrôlée ?

Comment faire respecter les lois de la République quand les réductions de peine aboutissent à la remise en liberté de dangereux délinquants comme Ahmedi Coulibaly ?

Comment faire respecter la République quand le désordre règne dans nos prisons où il est désormais interdit de fouiller les détenus ?

Comment faire respecter la République quand 100 000 peines de prison sont en attente d’exécution dont 25 000 qui ne seront jamais appliquées ?

Mes questions sont donc simples :

Quand allez-vous construire les 20 000 places de prison qui manquent à la France ?

Quand allez-vous abroger la loi Taubira, notamment la disposition la plus scandaleuse qui permets aux multirécidivistes de bénéficier des mêmes réductions des peine que les primo délinquants ?

Quand allez-vous enfin passer des beaux discours à des actes concrets et, donc, pour être cohérent avec vous-même, vous séparer de Mme Taubira ?».

Une fois de plus dans sa réponse, le gouvernement a esquivé. Mme Taubira a cherché à tromper les téléspectateurs en faisant croire qu’elle investissait dans de nouvelles places de prison mais en reconnaissant cependant qu’elle n’atteindrait pas l’objectif des 20 000 places pourtant indispensable pour rejoindre le niveau de la Grande-Bretagne (58 000 places en France contre 85 000 Outre-Manche).

Mais le pire de la mauvaise foi a été atteint lorsque la Garde des Sceaux a menti à la représentation nationale en faisant croire que son projet de réforme de la justice des mineurs allait rendre plus efficace notre Justice.

De même, elle n’a pas répondu sur les effets désastreux de sa loi qu’elle juge là aussi encore « efficace ».

En vérité pour Mme Taubira, une Justice efficace c’est une Justice qui vide les prisons et laisse les délinquants dans la nature menacer leurs victimes.

Combien d’attentats perpétrés par des terroristes au parcours accablant faudra-t-il encore subir pour que la situation soit regardée en face dans notre pays ?