Dans un débat organisé par CNEWS, Abdallah Zekri, responsable de la Mosquée de Paris et Délégué Général du Conseil Français du Culte Musulman, a fait connaitre de très graves informations sur Christophe Castaner.

M. Zekri a dénoncé l’hypocrisie de Christophe Castaner qui a inauguré à Lyon avec Gérard Collomb l’Institut français de civilisation musulmane à Lyon (IFCM), un centre cofinancé par la Ligue islamique mondiale (LIM) de 2 700 mètres carrés lié à la grande mosquée de la ville. Sur la photo, diffusée par Valeurs Actuelles, on aperçoit M. Castaner posant avec Mohammed Al-Issa, président de la LIM et ancien ministre de la Justice saoudienne !

Autrement dit, M. Castaner a soutenu un énième institut financé par des islamistes étrangers et s’est affiché avec une personnalité qui a appliqué la charia la plus obscurantiste et violente, qui recourt notamment à la décapitation, aux coups de fouets, à la ségrégation contre les femmes, les apostats, les Chrétiens ou les homosexuels.

C’est Mohammed Al-issa qui fut le ministre lors de la condamnation de l’écrivain et blogueur Raif Badawi à 1 000 coups de fouet et 10 ans de prison.

M. Zerki a rappelé à juste titre que la Ligue islamique Mondiale avait largement soutenu l’islamisme politique à travers le monde. M. Zerki parle même de financement au terrosime. En France, la LIM a financé de nombreuses mosquées islamistes mais s’est aussi fait connaitre par ses poursuites judiciaires contre la liberté de conscience, notamment contre Charlie Hebdo ou Michel Houellebecq.

Les accusations de M. Zekri sont d’autant plus inquiétantes qu’il n’est lui-même pas connu pour être particulièrement critique vis-à-vis des mouvements islamistes. Si M. Zekri a toujours reconnu la supériorité des lois républicaines sur les lois religieuses –encore heureux pour le délégué général du CFCM ! -, il s’est opposé à des mesures de bon sens comme la fermeture des mosquées salafistes.

Si M. Zekri s’inquiète des fréquentations de M. Castaner, c’est donc que le Ministre de l’Intérieur a dépassé les bornes.

Comment croire une seconde à la détermination du gouvernement à lutter contre l’islamisme qui nourrit le terrorisme quand on connait ce genre de relations et de compromissions inacceptables ? Comment l’Etat français pourrait-il vouloir éradiquer le salafisme et le wahhabisme quand on connait les relations inacceptables de nos élites dirigeantes avec l’Arabie Saoudite et les autres monarchies du Golfe ?

En réalité, les dirigeants français sont incapables de combattre le terrorisme car ils sont moralement et intellectuellement compromis avec l’islamisme. M. Castaner est le triste exemple de ce double langage permanent, prétendant mener une guerre sans merci contre nos ennemis tout en posant avec leurs soutiens financiers et moraux.

Encore hier à l’Assemblée Nationale, ni le Ministre de l’Intérieur ni le Premier Ministre n’ont eu le courage de nommer notre adversaire. Ils parlent de « meurtrier » et de « terrorisme » mais refusent de dénoncer l’islamisme en tant que tel. Quel aveuglement et quelle lâcheté !

Force est de constater que seules les propositions faites par Debout la France sont à même de combattre frontalement le terrorisme en s’attaquant à la racine du mal : l’islamisme sous toutes ses formes. Je remarque d’ailleurs que ce combat dépasse les clivages traditionnels. Sous la précédente mandature, Nathalie Kosciuszko-Morizet avait déposé une Proposition de loi pour interdire la « prédication subversive », en particulier le salafisme.

Il est plus que jamais nécessaire de redéposer une telle proposition de loi et de mettre d’état de nuire tous les fanatismes religieux qui mettent leurs croyances au-dessus des lois de la République et des valeurs de la France. Une telle loi permettrait de nous débarrasser des mosquées islamistes mais aussi des imams qui prêchent la haine. A ce titre, renforcer considérablement nos services de renseignement pour surveiller ces mosquées est une urgence absolue.

Nous devons renforcer nos exigences sur la laïcité. Debout la France propose d’imposer un « serment de laïcité » à tous les fonctionnaires et les employés des services publics. Bien sûr, ce serment ne permettra pas d’éviter certains double-discours fanatiques mais il enverra un message clair à l’extrême majorité de la population. Il faut enfin interdire le port du voile islamique au travail d’une façon claire et définitive ainsi que toutes les revendications communautaristes qui se manifestent à l’école (négation de la Shoah, contestation des enseignements scientifiques, refus des cours de sport) ou encore à l‘hôpital, notamment le refus par certains hommes d’être soignés par des femmes et vice-versa.

Les attentats et les attaques islamistes ne sont pas des phénomènes isolés mais l’aboutissement d’idéologies fanatiques qui gangrènent progressivement la société française jusqu’à devenir hors-contrôle. Combattre réellement l’islamisme consiste à assécher l’ensemble des idéologies mortifères et ses manifestations insupportables contraires à toutes nos valeurs.