Hélas, il n’a pas fallu attendre longtemps pour que des faits dramatiques illustrent ce chantage permanent des firmes contre l’intérêt général.

Ainsi le journal Le Monde a diffusé des documents confidentiels de l’ONG Les Amis de la Terre qui prouvent que Nicolas Hulot, alors Ministre de l’Ecologie d’Emmanuel Macron, a visiblement accepté de modifier sa loi limitant l’exploitation des hydrocarbures en France sous la menace de la société pétrolière canadienne Vermillion.

Pour convaincre Nicolas Hulot de céder, Vermillion n’a eu qu’à évoquer le spectre d’une cour d’arbitrage internationale, pas encore celle du CETA mais celle d’un autre traité mondialiste sur l’énergie utilisant les mêmes règles de droit privé contre le droit des démocraties.

Ce chantage dit tout du pouvoir des lobbies qui chaque jour, sacrifient l’intérêt général aux intérêts particuliers grâce aux décisions de dirigeants politiques qui ont abandonné toute la souveraineté de la France en signant des traités qui donnent tous les droits à des gens qui n’ont aucune légitimité démocratique.

Au-delà des divergences politiques de chacun et de chacune, les Français doivent comprendre que c’est la capacité des citoyens à décider qui a été confisquée par les dirigeants PS, LR et les amis de M. Macron. En tant que force populaire et politique démocratique et républicaine, Debout la France est le meilleur espoir de casser ces carcans antidémocratiques pour remettre le bulletin de vote du citoyen au centre du pouvoir en France.