Durant les neufs premiers mois de l’année 2018, 57% des cambriolages dans Paris Intra-muros ont été commis par des mineurs étrangers, le reste en banlieue. Concernant les mois d’octobre et novembre 2018, le phénomène s’est inversé et nous sommes passés à 88% en banlieue, notamment en petite couronne contre 12% à Paris. La grande couronne parisienne n’est pas épargnée par ces voleurs étrangers qui sévissent de plus en plus notamment dans les transports en commun. Agissant en groupe, ils n’hésitent pas à s’en prendre violemment aux usagers pour leur dérober leurs sacs à mains ou leurs téléphones portables.

En 2018, 5 989 mineurs étrangers ont été arrêtés à Paris et petite couronne pour des délits de droit commun. Seuls 97 ont été écroués. En ce début d’année 2019, il y a eu 1 428 interpellations en seulement 2 mois... 18 ont été incarcérés. Ces chiffres absolument scandaleux et qui reflètent seulement la plaque parisienne, caractérisent bel et bien l’augmentation de la délinquance en France et sont symptomatiques de l’incompétence du gouvernement et du ministre de l’intérieur en termes de politique de sécurité. Christophe Castaner devrait mettre autant d’énergie à lutter contre les racailles et les voyous qui pourrissent quotidiennement la vie de millions de nos compatriotes, que contre les casseurs qui discréditent un mouvement des gilets jaunes parfaitement pacifiste. Quand ce gouvernement va-t-il enfin lutter contre les réseaux téléguidés depuis l’étranger et qui envoient des jeunes perpétrer des délits dans notre pays dans l’impunité générale ?

Les autorités savent très bien que ces mineurs viennent majoritairement de la côte atlantique et traversent l’Espagne pour arriver en France. La question de la minorité est également une problématique car n’ayant aucun document d’identité à disposition, les magistrats sont dans l’obligation de réquisitionner des médecins afin de réaliser des radiographies des dents et des os pour pouvoir juger ceux qui sont majeurs... sur le dos des contribuables bien évidemment !!!

Face à ce fléau qui ne cesse de progresser dans notre pays, Debout la France propose des mesures claires et efficaces avec notamment :

- Le rétablissement des contrôles aux frontières nationales et européennes

- La création de 40 000 places de prison notamment en mesure d’accueillir les mineurs

- L’expulsion de tout étranger ayant commis un délit ou un crime sur le territoire national

- Le recrutement de 30 000 membres des forces de l’ordre et mettre en place une meilleure répartition des effectifs là où les besoins sont les plus importants.

- Augmenter le budget de la justice

- Développer un grand plan Marshall au niveau européen pour le développement de l’Afrique

- Une grande coopération avec les pays du bassin méditerranéen pour lutter efficacement contre les réseaux criminels et les passeurs

Les prochaines élections européennes seront déterminantes pour l’avenir du continent européen. Ce phénomène des mineurs délinquants isolés est l’exemple type de l’échec de cette Union européenne en termes d’immigration. Le retour des contrôles aux frontières est une nécessité absolue mais pour cela les européens doivent reprendre leur destin en mains et aller voter le 26 mai prochain pour notre liste et ainsi reconstruire une belle Europe des nations et des projets....