De quels contacts peut-il parler ?

Cet homme, dont je n’ai même pas le numéro de téléphone dans mon répertoire et que j’ai rencontré une seule fois dans ma vie, il y a plus de deux ans, sans m’en cacher d’ailleurs, invente de toute pièce une relation personnelle et politique entre nous, qui n’existe pas.

M. Philippot ne prononce pas ces paroles par hasard. Faute d’être capable d’attirer des personnalités gaullistes dans le rassemblement Bleu Marine, sa manipulation voudrait faire croire à un rapprochement entre moi et le Front National.

En vérité, très contesté à l’intérieur de son parti, jouant sur tous les tableaux, cet homme veut semer le doute dans l’opinion pour freiner l’essor de « Debout la France, Ni système, Ni extrêmes ».

Notre score aux élections européennes, mes intentions de vote pour la présidentielle de 2017, le tableau de bord de l’IFOP Paris Match des personnalités politiques qui me place devant Marine Le Pen, mais aussi mes dernières rencontres à Bruxelles avec Nigel Farage, Beppe Grillo et Panos Kamenos, le rendent sans doute bien nerveux.

Ses petites phrases ne me feront pas changer de ligne, ni moi ni toutes celles et tous ceux qui, de plus en plus nombreux, me rejoignent.

Je sais que des millions de Français veulent échapper au faux choix entre la résignation du système PS-UMP et l'aventure avec les extrêmes. Alors traçons notre route avec intégrité, défendons nos valeurs et proposons aux Français la seule voie possible pour le redressement de notre pays : un patriotisme serein, sérieux et crédible.