Mes chers compatriotes,

Aujourd’hui, je m’adresse à vous pour commémorer une date sans laquelle l’univers – comme aimait à le dire le Général de Gaulle – n’eut pas entendu assez tôt la France résolument opposée à la barbarie nazie.

Si le 17 juin 1940, à l’aube d’un jour d’été, Charles de Gaulle ne s’était pas engouffré dans un avion pour l’Angleterre, que serait-il advenu de la France ?

Cette veille d’un moment historique, le destin de notre pays fut heureusement remis entre les mains d’un homme neuf, « intact » (selon la formule de George Mandel qui l’encouragea) : De Gaulle général de brigade seulement depuis le 25 mai – et encore à titre temporaire –, simple sous-secrétaire d’État à la Guerre et à la Défense nationale – nommé dix jours auparavant – se voyait trop tard délesté de ses habits de Cassandre pour pouvoir infléchir le cours dramatique des événements. En effet, le triste 16 juin vit le Maréchal Pétain devenir président du conseil, anéantissant ainsi toute chance de ranimer un État en panne (ou en déshérence) face à l’opulence militaire de l’ennemi.

Pourtant, de cet instant terrible naissait une volonté formidable, disons même une volonté française, celle qui surgit des tréfonds de l’âme de chacune des composantes de notre société, de cette France des gauches, des droites et des centres, cette France qui dans l’épreuve panses ses plaies historiques, naturelles à un peuple qui se scinde et s’admoneste, pour faire vivre la démocratie.

En cette année 2021, ce temps de désarroi – bien sûr incomparablement moins terrible à celui de l’an 1940, mais si difficile des points de vue économique, sanitaire et social – il est essentiel de se ressouvenir d’exemples passés aussi forts que celui du Général de Gaulle.

Tout quitter : la terre natale, l’entourage, les positions acquises, les mœurs du quotidien, comme déjouer le sentiment ô combien humain de l’inaction sous l’effet de la sidération. Ce fut le lot de cet homme exemplaire, comme tant d’autres qui se dépouillèrent de tout cela dans les jours de la bataille de France.

Bien que nous soyons collectivement, loin de telles extrémités, mes chers compatriotes, notre temps charrie nombre d’épreuves. Aux Gilets Jaunes, aux personnes précarisées, aux femmes et hommes seuls, aux étudiants esseulés, aux personnels hospitaliers rudement mis à contribution, aux policiers et militaires qui nous déposent leurs « appels », à tous qui êtes dans vos épreuves personnelles d’une dignité forçant le respect, je veux vous dire que des temps désarticulés où nous sommes ressortira bientôt l’alternative au mépris des immodestes, dits « sachants », à l’arrogance des premiers de cette classe élitaire française dans laquelle mauvais travail vaut tableau d’honneur, à l’impuissance hautaine de ces présidents successifs qui enferment la France dans une nasse idéologique ultralibérale, comme les Français chez eux.

En ces heures aussi sombres du 18 juin 1940, un inconnu qui ne se compromit jamais, qui ne dévierait jamais dans l’avenir, trouva en lui-même les ressources pour poursuivre le combat contre l’âpreté du réel intransigeant, et impécunieux en bonheurs. Après avoir alerté, durant les années 1930, sur l’état de l’armée, sur le délabrement de ses doctrines, il ne s’affaissa pas, ne s’effaça pas quand advint le plus grand conflit de l’Histoire ; bien que la tentation fût grande de renoncer, il demeura lui-même et synthétisa alors la France.

Sous l’orage hurlant, la chose est naturelle, ce sont les personnalités étrangères aux renoncements qui se proposent aux éléments, en sacrifice pour le succès.

En 2021, faisons de ce 18 juin notre mouvement commun vers l’inconnu, inspirons-nous collectivement de cet exemple, pour qu’il soit redit à nouveau que le nom Français signifie courage, dignité et indépendance (ou grandeur). Méditons ensemble cela, pour que nos destins puisent à la source de l’Histoire de France les forces nécessaires au renouveau de notre pays et au juste bonheur des Français.

Je vous remercie.

Nicolas Dupont-Aignan Président de Debout la France Candidat à l'élection présidentielle 2022