Les Français sont fiers de leur histoire, de leur culture, de leur patrimoine et des valeurs républicaines. Ils sont inquiets, à juste titre, de les entendre critiqués sans cesse au nom d’une repentance ou d’idéologies nihilistes importées et de voir la France qu’ils aiment menacée d’une disparition corps et âme. Ils veulent la préserver et la faire rayonner. Ils veulent qu’on leur redonne leurs racines et des ailes. Ils ont 1000 fois raison ! Ce n’est pas être replié sur soi que de raisonner ainsi. Plus un homme est enraciné, plus facilement il s’ouvre à l’altérité. Les Français aspirent à se voir enfin proposer un beau projet collectif qui redonne ses couleurs à la nation ! Notre programme patriote, gaulliste et républicain répond à cette attente. La France est submergée par la criminalité et la délinquance. Les zones de non-droit se sont multipliées dans notre pays, les territoires perdus de la République sont légion. Par une inversion complète des valeurs, ce sont les victimes qui sont culpabilisées et les coupables qui sont victimisés. Non seulement la République ne doit plus reculer d’un pouce, mais elle doit entamer une reconquête rapide et complète. Il est temps d’arrêter de se payer de mots, de restaurer l’autorité et de rétablir l’ordre républicain. Si la France ne réagit pas, elle sera submergée par des vagues migratoires sans précédent dans l’histoire. Parce que nous sommes attachés à la cohésion nationale, mais aussi parce que nous sommes des humanistes, nous souhaitons redonner du sens au fait de devenir Français. Il faut revenir à une politique d’assimilation républicaine que réclament d’ailleurs eux-mêmes nombre d’immigrés installés régulièrement en France et qui font tous les efforts pour acquérir notre nationalité en adoptant les valeurs, les us et les coutumes de notre pays. À cet égard, nous devons avoir la fierté de notre laïcité. Celle-ci n’est l’ennemie d’aucune religion, à la condition que chacune d’entre elles se soumette aux lois de la République. Cette laïcité, loin d’être un intégrisme laïc, doit être fermement affirmée, défendue et appliquée. Il est aussi capital de défendre les droits des femmes, de lutter contre les violences de tous ordres qui leur sont faites, qu’elles soient physiques ou psychologiques, et d’œuvrer pour l’égalité entre les hommes et les femmes dans la vie privée comme dans la vie professionnelle. Nous sommes pour un féminisme qui repose sur l’égalité complète, mais aussi sur l’altérité et la complémentarité des genres !

Rétablissement du contrôle aux frontières par la fin des accords de Schengen.

16 DÉCISIONS Pour RÉTABLIR L’ORDRE Maîtriser L’IMMIGRATION ET GARANTIR LA COHÉSION NATIONALE

68 Un délit, une condamnation, une peine appliquée.

69 Introduction des peines planchers en cas de récidive, supprimées par la loi du 15 août 2014 et suppression des aménagements de peines pour les récidivistes.

70 Peines planchers pour les agresseurs de policiers, gendarmes, surveillants de prison, pompiers.

71 Exécution réelle des réponses pénales en général, les peines de prison en particulier.

72 Ouverture de 40.000 places de prison en utilisant une partie des casernes désaffectées et développement du travail en prison.

73 Expulsion des délinquants étrangers à l’issue de leur peine.

74 Tolérance zéro pour les violences faites aux femmes avec une réponse pénale immédiate sur le modèle espagnol : tribunaux spécialisés avec 72h pour instruire le dossier des auteurs présumés, 15 jours pour organiser un procès, l’Etat pouvant se substituer à la victime pour porter plainte. Et la création de logements d’accueil d’urgence comme l’avait fait Nicolas Dupont-Aignan dans sa ville de Yerres Recrutement de 30 000 représentants des forces de l’ordre et 10 000 personnels administratifs et techniques et reconstitution des moyens des services.

76 Application de l’article 411-4 du Code Pénal qui punit de 30 ans de prison les djihadistes de retour de Syrie et déchéance de nationalité pour les binationaux condamnés pour terrorisme.

77 Ouverture d’un bagne aux îles Kerguelen réservé aux condamnés pour les faits de terrorisme.

78 Dissolution des associations non-signataires de la Charte de l’islam et fermeture de leurs mosquées.

79 Réforme du droit d’asile en limitant le droit d’asile aux individus le demandant aux frontières, en assignant à résidence les demandeurs d’asile par la suite et en éloignant immédiatement les déboutés du droit d’asile en cas de refus.

80 Suppression du droit du sol et obtention de la nationalité par un processus de naturalisation exigeant

81 Délai de carence de 5 ans pour les étrangers pour recevoir des aides sociales et remplacement de toutes les cartes vitales par des cartes vitales biométriques distribuées en main propre en sous-préfecture pour mettre fin aux fraudes.

82 Création d’un service national civique mixte obligatoire de trois mois, qui pourra être prolongé, pour les volontaires, par un service militaire d’une durée d’une année, destiné à donner la possibilité à nos concitoyens de servir la France au sein de nos armées avec passage du permis de conduire