Plus que jamais, si l’on veut combler le fossé, je devrais dire le gouffre ou le précipice qui existe entre les Français et leur classe politique, il faut mettre fin aux nouvelles féodalités locales qui ont trahi l’esprit de la décentralisation.

Les Conseils régionaux sont tout à fait emblématiques de la dérive des 10 dernières années : - Toujours plus de dépenses somptuaires ; - Toujours plus de clientélisme ; - Toujours plus de gaspillage ; - Toujours plus malheureusement de corruption.

Les grands féodaux du royaume se constituent des fiefs, nourrissent leurs barons, demandent allégeance à leurs serviteurs. Les personnalités libres sont écartées des postes de responsabilité. Des majorités de médiocres se forment avec pour seul souci de se renvoyer l’ascenseur aux frais du contribuable.

Les territoires notamment ruraux et les petites villes sont rayés de la carte des prébendes et ne servent qu’à nourrir les nouveaux seigneurs.

Nos listes n’auront qu’un seul objectif : remettre les régions au service de tous les habitants.

En Ile-de-France, je suis le seul Maire de banlieue tête de liste. Je me battrai de toutes mes forces pour offrir une voie différente de celle du clientélisme socialiste dévastateur ou du retour du clan des affaires. L’Ile-de-France ne doit pas être le jouet des grands partis.

Notre projet est simple : tout faire pour améliorer la vie quotidienne de tous les franciliens. Cela implique des décisions très concrètes comme par exemple, éviter les grands projets « mégalomaniaques » pour redéployer l’argent public sur les investissements de proximité.

Par exemple, il est mille fois plus urgent de réparer les RER que de dépenser près de 20 milliards d’euros pour le futur métro du Grand Paris. Il ne s’agit pas bien sûr de rejeter des perspectives intéressantes, mais, tout simplement, d’inverser l’ordre des priorités.

Je pourrais aussi, bien évidemment, évoquer les questions de voirie, de sécurité, d’habitat ou de santé publique. J’en aurai, à plusieurs reprises, l’occasion.

En définitive, nos listes vont apporter un peu d’oxygène dans une vie politique confisquée par les apparatchiks.

Plus que jamais, Debout la France portera l’espoir des Français libres.