L’éditorialiste d’habitude si pugnace ne relève bizarrement pas ce mensonge éhonté et ne lui pose d’ailleurs pas de question sur son salaire de près de 1 million d’euros par mois, soit l’équivalent de ce que toucheront 4000 ouvriers marocains !

Total annonce aujourd'hui des bénéfices records pour 2011 de 12 milliards d’euros (+16%), profitant d’une situation de quasi-monopole sur le marché français, de la faiblesse de ses investissements dans nos raffineries, et de son incapacité à préparer la transition énergétique.

On nous fait croire que c’est une bonne nouvelle pour notre pays alors que Total joue désormais ouvertement contre l’intérêt général, bloquant de facto tout investissement sérieux dans le renouvelable.



Le Président de la République, dans une interview au Figaro Magazine, se gargarise quant à lui d’annoncer 2 référendums dont un sur l’indemnisation des chômeurs. Quelle générosité démocratique !

Celui qui a refusé un référendum pour ratifier le Traité de Lisbonne qui bafouait le NON des Français de 2005 ; Celui qui a intimidé la Grèce refusant que son peuple se détermine sur son appartenance à la zone euro ; Celui qui négocie en catimini avec Mme Merkel un traité qui va enfermer la France dans la récession et refuse bien sûr de le faire ratifier par référendum ; Celui-là veut organiser un référendum non pas pour demander aux Français de se déterminer sur le moyen de sortir de la crise, mais simplement pour diviser les Français entre les chômeurs et les autres dans une manœuvre politicienne lamentable !

Enfin, tout aussi symbolique des dérèglements de l’esprit et de la morale, et dans un silence assourdissant, le gouvernement a donné son accord à la ratification du traité de l’ACTA : il fait croire qu’il lutte contre la contrefaçon alors que c’est une nouvelle atteinte à la liberté d'expression et des échanges sur Internet qui est mise en œuvre. Et pour cause : l'ACTA permet notamment d’obliger les fournisseurs d’accès internet à fournir aux ayants droit des informations à caractère personnel sur des usagers suspectés de piratage sans l’intervention d’un juge. Ce traité est en réalité comme pour HADOPI le fruit d'une action massive des lobbyistes des industries de la culture auprès des gouvernements nationaux.

Alors quel rapport entre ces quatre évènements de la semaine ? Le mensonge institutionnalisé, la manipulation des esprits au service de l’injustice et au détriment de l’intérêt général.

« Plus c’est gros, mieux ça passe », voilà ce qui semble être devenue la devise des puissants du régime. La recherche de la vérité, la recherche de l’intérêt général, la morale en politique ou dans les affaires, tout cela est jeté par-dessus bord. Le chacun pour soi, l’intérêt immédiat, la loi de la jungle l’emporte partout et toujours. Comment s’étonner alors du dégoût des Français pour la politique. La crise de notre pays avant d’être économique et sociale est donc politique et morale.

Pour moi, l’enjeu de 2012 est là, prouver aux Français qu’il est possible d’agir différemment au service de tous, réhabiliter l’intérêt supérieur de la Nation qui doit inspirer toutes les décisions du futur Président. Le chef de l’Etat doit être au-dessus de la mêlée, incarner la France, tracer un cap, porter un projet cohérent et durable. Le combat commence !