2022NDA.fr

un Projet ENRACINÉ Nos propositions ne sont pas hors sol. Elles sont au contraire le fruit de milliers d’heures de rencontre avec des Français de tous horizons et des acteurs de terrain, du marin pêcheur à l’agriculteur, de l’infirmière au chauffeur de taxi, du chef d’entreprise au gendarme, de l’ouvrier à l’artisan et au commerçant...Elles ont de surcroît été débattues et argumentées avec la coopération de dizaines d’élus et d’experts reconnus.

un Projet CONCRET Les mesures que nous proposons apportent des réponses aux Français dans leur vie quotidienne : Mettre en place un étiquetage obligatoire sur les marchandises, afin que les consommateurs connaissent la part du « fabriqué en France » sur un produit, supprimer les zones d’exclusion de véhicules, lutter contre l’obsolescence programmée des appareils d’électro-ménagers notamment. En outre, plusieurs d’entre elles ne coûtent pas un centime au budget de l’État : reconnaître le vote blanc, exiger un casier judiciaire vierge pour tout candidat à une élection, supprimer les privilèges accordés aux anciens présidents, mettre fin aux mesures sanitaires liberticides.

un Projet FINANCÉ Face à la démagogie et au laxisme budgétaire propice aux périodes électorales, nos propositions ont été chiffrées précisément et rigoureusement avant de les annoncer. Vous pouvez ainsi retrouver le détail du financement dans le livret ci-joint recensant les dépenses et les recettes permettant d’équilibrer notre projet, chiffrage détaillé aussi dans le livre : “Où va le pognon ?”, Éditions Archipel du mois d’octobre dernier.

un Projet CRÉDIBLE L’expérience de la fonction de maire pendant 22 ans est la meilleure des garanties de crédibilité de Nicolas Dupont-Aignan ! Maire le mieux élu de France pour les villes de plus de 20 000 habitants (réélu 3 fois à plus de 75 %), Nicolas Dupont-Aignan a pris en 1995 les rênes d’une ville au bord de la faillite et divisé par 2 le poids de la dette locale (de 45 à 26 millions d’euros). Pour aider les familles en difficulté, il a mis en place une épicerie sociale. Pour venir en aide aux femmes victime de violence, il a créé, à leur attention, des logements d’urgence. Pour aider les jeunes à passer leur permis de conduire, les heures d’auto-école sont financées en échange de travaux d’intérêts général sur la commune. Pour rétablir l’ordre, il a été le premier maire à supprimer les aides municipales aux familles de mineurs délinquants, sa ville atteignant un des plus faibles taux de criminalité de l’Essonne. Enfin, en développant la propriété Caillebotte, Yerres est devenue la première destination touristique du département