Cette détestable impression de "deux poids, deux mesures" n'est pas saine pour la démocratie car - que je sache - lorsque l’on est entendu dans les locaux de la Police Judiciaire on ne risque pas sa vie.

Alors pourquoi M. Woerth ou Mme Bettencourt ne pourraient-ils pas supporter de se déplacer comme tous les autres justiciables français ?

Décidément dans cette affaire, tout est fait pour discréditer notre justice et nos Institutions. Ce sont en effet tous ces « petits rien » purement symboliques qui témoignent du degré de maturité d’une démocratie.

Comment demain les milliers de nos concitoyens qui seront convoqués pour un témoignage ne pourraient-ils pas demander que l’on vienne chez eux faire allégeance ? C’est tout de même plus agréable, et l’avocat peut être caché dans la cuisine ou tenir comme Maître Kiejman une conférence de presse improvisée en sortant du domicile.

Il y a donc deux justices. Mais ce n’est finalement pas étonnant puisque l'on savait déjà qu'il y avait deux systèmes fiscaux.

Jusqu’où ira-t-on dans l’indécence ?